Vos commentaires

Sarkozy met en danger la liberté de la presse

1 étoile2 étoiles3 étoiles4 étoiles5 étoiles (8 Avis, moy.: 4,50 sur 5)
Loading ... Loading ...

Deux informations qui n’ont en apparence rien à voir. Une mise en examen et une augmentation de capital. Sauf que derrière ces informations il y a un même homme, Nicolas Sarkozy, qui agit contre une même famille, la presse. Certes on a l’habitude et on devrait plus s’en étonner. Mais la question de la liberté de la presse est au cœur de la démocratie. Il l’a bien compris et essaye de la contrôler en prévision des élections de 2012. Nous l’avons bien compris et devons nous battre pour la défendre.

Une mise en examen : Augustin Scalbert, journaliste à Rue89, a été mis en examen pour « vol, recel et contrefaçon » après la diffusion sur internet d’une vidéo montrant le chef de l’État hors antenne, avant un passage dans le journal « 19/20 » de France 3. Cette vidéo montré Nicolas Sarkozy sous son vrai visage et non tel qu’il souhaite être présenté.

Cette mise en examen est scandaleuse et contraire à la loi sur la protection des sources. Pour Augustin Scalbert, cette plainte de France 3 ne peut s’expliquer « que par une pression venue de l’Élysée ». Il risque jusqu’à cinq ans d’emprisonnement et 375 000 euros d’amende. L’objectif de tels agissements est de faire peur et de pousser les journalistes à l’autocensure, méthode des dictatures les plus avancées.

Une augmentation de capital : Le Monde ayant des difficultés financières est dans l’obligation de procéder à une nouvelle augmentation de capitale qui risque d’entrainer la perte de contrôle de l’information par la Société des Rédacteurs. Face à la tournure des opérations, Nicolas Sarkozy a téléphoné au directeur du Monde, Eric Fottorino qui a confirmé mes faits, pour se plaindre d’un édito et critiqué le projet de recapitalisation du groupe Le Monde par le trio Bergé-Niel-Pigasse réputé de gauche. Sarkozy aurait attaqué personnellement Xavier Niel, le taxant d’« homme du peep show ». Lors d’une rencontre à l’Elysée en présence de Raymond Soubie, Nicolas Sarkozy a de nouveau déclaré à Fottorino que le trio ne lui convenait pas et aurait proposée une autre solution plus Sarko-compatible. Le sujet est tellement important aux yeux de Nicolas Sarkozy qu’il aurait « menacé » Eric Fottorino de répression financière en évoquant, qu’au cas où Le Monde serait repris par le trio Bergé-Niel-Pigasse, la Caisse des dépôts et consignations pourrait ne pas apporter le soutien financier prévu à la modernisation de l’imprimerie du Monde avec un impact entre 10 et 15 millions.

Ces informations montrent deux choses : premièrement nous devons être vigilant et dénoncer les dérives de Nicolas Sarkozy en permanence ; deuxièmement, la liberté de la presse passe par son indépendance financière et que pour cela il est de notre responsabilité de la soutenir en payant l’information. L’information libre c’est celle qui coûte la plus cher car on la paye le prix de la liberté.

Avec ces nouvelles informations, la position de la France dans le classement de Reporter Sans Frontière devrait encore baisser en 2010 !

Voir aussi : Liberté d’expression

2 comments to Sarkozy met en danger la liberté de la presse

Leave a Reply

 

 

 

You can use these HTML tags

<a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>