Morale et Pensée unique

1 étoile2 étoiles3 étoiles4 étoiles5 étoiles (soyez le premier à donner votre avis)
Loading ... Loading ...

Dans le cadre du débat sur l’identité nationale j’ai observé le retour de la condamnation des défenseurs de l’humanisme par des expressions du type « stop à la pensée unique de gauche ». Cette référence récurrente à la pensée unique m’a interpellé car dans mon vécu c’est deux notions étaient différentes. J’ai donc essayé de comprendre les communautés et différences qui existaient entre la morale et la pensée unique. Je vous invite à découvrir le résultat de mes réflexions et je suis intéressé par vos réactions.

Après réflexion il m’est apparu que la pensée unique et la morale avaient un point commun, elles essayent d’imposer un système sans que l’on puisse le remettre en cause, en débattre. Mentir, voler, penser du mal des autres n’est pas bien, est interdit : tu ne mentiras pas, tu ne tueras pas…  La morale, comme la pensée unique, est un discours normatif et impératif. Elles se veulent une et universelle. Elles sont d’origine absolue, transcendante ou immanente. Ce faisant morale et pensée unique génèrent des rejets  et peuvent être perçu de la même manière surtout dans un contexte politique où des partis jouent sur le populisme pour être élu et cherche à décomplexé une partie de l’électorat par rapport à la morale ambiante.

Il me semble que les similitudes s’arrêtent là. Morale et pensée unique appartiennent selon moi à deux ordres différents. La morale puise son origine dans l’amour, c’est agir comme si on aimait ; la pensée unique puise son origine dans l’esprit, les principes et la démonstration. L’une des leçons de Pascal est « Le cœur a son ordre, l’esprit a le sien qui est principe et démonstration… On ne prouve pas que l’on doit-être aimé en exposant d’ordre les causes de l’amour ; cela serait ridicule. » et le Philosophe Rudolf Carnap de compléter « En logique, il n’y a pas de morale ». Cette question m’a renvoyé à un article « Le capitalisme est-il moral ? » et un livre « Valeur et vérité, Etudes cyniques » tous deux d’André Comte-Sponville que j’ai lu il y a 15 ans et dont je viens de reparcourir quelques pages. Après analyse de Spinoza et de Kant, André Comte-Sponville conclu « La morale commande de faire ce que l’amour, s’il était là, suffirait à entrainer, sans commandement ni contrainte. La morale est ce semblant d’amour, par quoi l’amour, qui ne peut être commandé, commande pourtant nos actions. ». En plus de l’amour et de la morale, André Comte-Sponville propose deux autres ordres, l’ordre juridico-politique et l’ordre Techno-scientifique ou de manière plus large l’ordre de savoirs et savoir-faire. Cet ordre est l’extrême opposé de l’amour et la moral, c’est l’ordre des faits rien que des faits, il n’y a ni bien ni mal, ni bon ni mauvais, il y a juste les faits ; en cela il est sans morale, il est amorale.

2 comments to Morale et Pensée unique

  • Je ne suis pas sûre de comprendre tout à fait ton raisonnement… il faut dire que je n’ai jamais bien compris ce qu’on entendait par « pensée unique ». Cette expression, ainsi que quelques autres, je me suis réveillée un matin en découvrant leur existence, et en me demandant ce que diable on pouvait bien entendre par là. Et puis la morale, j’ai parfois du mal à la distinguer de l’éthique. Il y a une différence, je la perçois, mais je ne serais pas capable de l’expliquer. Ou alors, en disant que l’éthique est gouvernée par l’amour absolu (ou « amour métaphysique ») et la morale par un devoir imposé.

    Mais la pensée unique… elle est souvent tellement loin de l’éthique, donc comment pourrait-on la confondre avec la morale ?

    Tu vois, je m’embrouille, à raisonner en ces termes :-)

    Tu dis « elles essayent d’imposer un système sans que l’on puisse le remettre en cause, en débattre. » La morale n’essaye pas d’imposer un système : elle dit être le système, le seul. La pensée unique n’essaye pas d’imposer un système, elle est le produit d’un système qui empêche qu’on pense différemment.

    Mais en fait, je crois que la pensée unique n’existe pas. Je crois que c’est une insulte créée par manque d’argument. J’aime assez ce qu’en dit Wikipédia : http://fr.wikipedia.org/wiki/Pens%C3%A9e_unique

  • Fred Le Zèbre

    La pensée unique est en effet un drôle de concept, mais on la rencontre. Malheureusement ! Et quand cela arrive, ça a le dont de me mettre en colère (voir mon post http://zebres.eu/blog/pensee-unique/2009/12/13/) car pour moi la pensée ne peut-être unique. Pour moi la pensée est une démarche rigoureuse un peu à l’image de la pensée scientifique (que la science soit dure ou molle).

    Concernant la morale ta remarque est pertinente et c’est un des sujets que je souhaite aborder prochainement, un peu de teasing :-) Morale et éthique sont différentes car l’une est dirigé par le devoir et l’autre par l’amour et proches en même temps car la différence s’estompe quand on tend à l’absolu. Quelle est la différence entre un sage et un saint ?

    Enfin, tu exposes dans ton avant dernier paragraphe le pourquoi de mon post, comprendre pourquoi la pensée unique m’est difficilement supportable et pas la morale alors que les deux entravent la pensée, le débat. La raison est la différence d’intention, l’amour.

    Aussi merci pour ce commentaire qui m’aidera dans mes prochains post.

Leave a Reply

 

 

 

You can use these HTML tags

<a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>