Paris à l’aube

1 étoile2 étoiles3 étoiles4 étoiles5 étoiles (4 Avis, moy.: 4,00 sur 5)
Loading ... Loading ...

Ça y est, les voies sur berge ont mis leurs habits d’été. Plus de voiture, du sable, des parasols, des transats, des planches : la plage à Paris ! Idée folle hier critiquée par tous les conservateurs, aujourd’hui copiée. Pour la découvrir paraît de tous ses atouts, je décide de me lever tôt pour voir le lever du soleil.

Fin de la nuit, début du jour. Entre deux, tout est calme. La lumière joue : reflets, perspectives, transparence.

Fin de la nuit, début du jour. Entre deux, tout est calme. La lumière joue : reflets, perspectives, transparence.

Invitation au voyage :

Il est cinq heures, le réveil sonne. Je suis bien au lit, il faut se lever. C’est le moment le plus dur, il faut quitter la douceur de ce que l’on a pour affronter la nuit en quête de beauté, c’est un peu comme changer de vie. Je sors et prends mon vélo.

L’air frais fini de me réveiller. Paris est vide, je croise quelques noctambules attardés et les premiers parisiens qui commencent leur journée. C’est un entre deux, entre la nuit toujours présente et le jour naissant. La nuit baigne Paris de ses couleurs froides, le jour transperce la pénombre.

J’accélère afin de ne pas manquer le lever du jour. Tout bascule si vite. Je passe devant le Louvre entre chien et loup. Je laisse mon vélo sur les bords de la Seine et descends sur la berge. L’eau est sombre, calme et des canards sont là juste au bord profitant de ces instants de tranquillité. Un rat, je crois, gros et gras, en m’entendant dévale et se jette à l’eau. Une péniche tous feux allumés descend rejoindre la mer.

J’arrive au début des voies sur berge et vois les drapeaux de Paris plage. Le timing est bon. Presque bon ! Paris plage est fermé de 0h à 8h. Impossible de poursuivre, il faut quitter la berge, remonter vers la circulation. Déception :-( Me serais-je levé trop tôt ? Me serais-je levé pour rien ?

L’important ce n’est pas l’objectif mais le chemin, le chemin que pas à pas on trace. Je suis là, il fait beau, je continue. A la volé, je jette un œil aux berges pour découvrir Paris plage de haut. J’avance et regarde le jour se lever sur Paris. Les premiers rayons du soleil passent au-dessus du Louvre et lèchent le haut des bâtiments. Ils peignent de leurs couleurs Paris : le froid des de la nuit laisse la place à la chaleur du soleil. L’ange de la Bastille, la statue de la place du châtelet, de l’opéra Garnier brillent de tous leurs ors.

Paraient de leurs attraits, les bâtiments regardent leur reflet dans la Seine afin de finir de se préparer pour la journée à venir, afin d’être prêts à accueillir la foule : miroir au miroir suis-je toujours la plus belle ville du monde ?

Pyramide du Louvre. La lumière joue avec les reflets, la transparence et la perspective. Instant magique. Finalement j’ai bien fait de me lever si tôt pour découvrir se Paris insolite, se Paris qui se réveille, se Paris vide des parisiens et des touristes, se Paris qui s’habille. Venez découvrir en grand ce voyage.

Leave a Reply

 

 

 

You can use these HTML tags

<a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>